• Solitude non solaire

    Solitude non solaire

    La lune à demi arrondie paraît à ma lucarne. Son hémisphère droit semble accablé, adossé à un mur. Une étoile unique est son cortège ce soir, mais sa clarté se diffuse plus éclatante que perdue au milieu du flot de ses congénères, accompagnant la douce lumière blanche que me renvoie Diane dans son ascension céleste. L'étoile poursuit-elle l'astre lunaire dans une quête amoureuse éternelle ? Car la lune toujours se dérobe et l'étoile reste à distance, la suivant sûrement mais discrètement.
    Nimbée de sa lueur qui ne lui appartient pas, la lune est vêtue d'un doux voile de nuée. Timorée, elle ne me dévoile qu'une partie de son doux visage et mon regard, telle l'étoile, la suit sans pouvoir la rejoindre ni s'en détacher.
    Mais la voilà déjà à l'autre coin de la lucarne. Quelle ironie. Sélène est l'astre le plus proche de nous, sa présence meut les océans et influe nos folies, pourtant son cycle autour de nous se fait plus vite que tout autre, tant et si bien qu'en quelques minutes elle m'échappe. Déjà je ne perçois plus que ses reflets blancs et la petite étoile qui se perd dans le néant bleuté de ce jeune firmament.
    Puis de nouveau l'obscurité. Ma seule compagne de cette nuit m'a quittée...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :